L’Imperialis de Lush, la crème facile à vivre

Il y a des couples qui se séparent et reviennent invariablement l’un à l’autre. Sans aller jusqu’à attribuer une place aussi importante dans ma vie à une crème (restons un peu sérieux) c’est cette dynamique qui se retrouve entre l’Impérialis de Lush et moi. Régulièrement je me dis « tiens ma peau est plus ci, moins ça… » et je recherche la crème hydratante qui répondra le mieux à cette problématique. Pourtant je finis toujours par racheter un pot d’Impérialis.

Pourquoi ?

Parce qu’elle est facile à vivre.

Conçue pour les peaux mixtes, elle hydrate mais pas à outrance. Elle régule mais pas trop non plus. Bref elle est dans cet entre-deux qui me convient bien quand je ne sais pas vers quoi me tourner.

Autre point qui la rend facile à vivre : sa texture. Elle s’applique bien, pénètre assez rapidement dans la peau grâce à sa fluidité.

Et puis elle a ce petit parfum, légèrement fleuri sans être entêtant. Bref parfumée mais pas trop (selon mes goûts, bien sûr les adeptes de produits sans odeur s’en trouveront gênés).

Bref, c’est la crème pour ne pas me prendre la tête.

Parce qu’elle est vegan.

Et même si le monde de la cosmétique vegan s’est considérablement élargi ces dernières années avec de nouvelles marques et nouveaux produits, trouver chaussure à son pied – et crème à son visage – n’est pas toujours facile. Entre le bon degré d’hydratation, la bonne texture, la bonne odeur et bien sûr la bonne certification / label, la recherche peut prendre un peu de temps.

Lush, végétarien, hand-made et naturel

Certains reprochent à Lush de ne pas être bio etc. Rappelons qui est Lush pour ceux qui ne connaitraient pas :

Lush est né en Angleterre, au milieu des années 90, mais l’histoire de la marque et de ses fondateurs remonte à plus loin encore. [Si vous voulez en savoir plus sur les différentes étapes qui ont menées à la naissance de la marque – et que vous lisez l’anglais – allez faire un tour sur la version américaine du site] La marque propose des produits naturels, végétariens (oui tout n’est pas vegan) et non testés sur les animaux. Elle se présente comme engagée contre la cruauté animale, pour l’achat équitable etc. Lush c’est aussi un rapport différent aux « petites mains » qui créent les produits puisque l’employé qui a réalisé le produit a le droit à son autocollant qui le représente sur le packaging. En résumé la marque incarne son « fait main » par le biais de cette personnalisation.

Autre marqueur du côté engagé de la marque : le packaging. Les pots ramenés par les clients sont recyclés. En l’échange de 5 pots ramenés Lush vous offre un masque frais. Un bon moyen d’inciter au recyclage. Seul bémol, ils ne récupèrent pas les mini pots utilisés pour les échantillons. Ceux-ci peuvent d’ailleurs se révéler bien pratique pour transporter vos produits le temps d’un week-end.  Enfin si vous achetez plusieurs produits, vous les transporterez dans un sac en papier.

 

Même si le saint Graal en matière de cosmétique est : vegan, naturel ET bio, je suis déjà contente quand je peux cocher deux critères pour un produit. Alors OUI Lush n’est PAS bio, et tous leurs produits ne sont pas vegan. Mais cela me convient puisque je préfère encourager une marque qui emprunte un chemin que j’estime juste, plutôt que de la pénaliser parce qu’elle ne marche pas totalement sur le sentier. La carotte (financière) plus que le bâton : si les produits vegan performent plus, j’ose espérer qu’au siège quelqu’un se dira « c’est ça qu’il faut pour demain ».

Son prix ?

18,95 € le pot de 45g

Où la trouver ?

Dans toutes les boutiques Lush et sur leur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *